Actualités

Actualité betteravière

Rechercher une actualités
150 actualité(s) trouvé(s)
20/03/2014
Des semis de betterave rapides
Les semis de betteraves ont débuté le 7 mars en Limagnes sur un sol sec. Ils ont démarré timidement vers le 10 mars ailleurs, notamment en raison de sols encore humides en profondeur. Les travaux se sont ensuite accéléré à partir 12 mars et 50 % des surfaces avaient été semées le 18 mars. La date de réalisation de 50 % des semis est donc en avance de 6 jours par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Rappelons que la date de réalisation de 50 % des semis était le 17 mars en 2011, le 23 mars en 2012 et le 1er avril en 2013.
13/03/2014
Antoine Declercq élu président du Syndicat Betteravier des Planteurs de Betteraves de la Seine-Maritime
A l’issue de la réunion de groupement du 14 février dernier à Bretteville du Grand Caux, Marcel Quesnel avait annoncé qu’il ne renouvelait pas son mandat au sein du Syndicat Betteravier et profitait du moment pour remercier l’ensemble des planteurs de l’avoir soutenu ces dix dernières années à la Présidence du SPB 76.
Le Conseil d’Administration du SPB s’est réuni Mardi 11 mars 2014 et a élu Antoine Declercq, nouveau président du Syndicat Betteravier.
12/03/2014
Moins de 1 % des betteraves semées le 12 mars en France
Les semis de betteraves ont débuté le 7 mars en Limagnes dans un sol sec. Ils ont démarré timidement vers le 10 mars ailleurs, notamment en raison de sols encore humides en profondeur. Ils devraient monter en puissance avant le week-end du 15 et 16, une date dans la moyenne des 5 dernières années.
Au 12 mars, 10 % des surfaces étaient semées en Limagnes, 2 % dans l’Yonne et dans l’Aisne, 1 % dans l’Aube, l’Oise, l’Ile-de-France et la Normandie et 0,1 % dans le Loiret.
10/03/2014
Exposition "Racine Carrée", la betterave à Savigny-le-Temple
L’Ecomusée de Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne présente jusqu’au 23 mars les oeuvres du photographe Vincent Descotils et de la plasticienne Charlotte Herben. Ces oeuvres font référence à la betterave. En effet, au 19ème siècle, ferme du Coulevrain cultivait la betterave sucrière et disposait d’une distillerie. Et puis, la sucrerie de Lieusaint toute proche a longtemps marqué le paysage de Sénart. Sa démolition en 1992 fut un tournant dans l’économie de ce territoire riche d’une longue histoire agricole, aujourd’hui en pleine transformation.
31/01/2014
Eric Lainé réélu président de la CGB

Le Conseil d’administration de la CGB a réélu Eric Lainé, le 30 janvier 2014, à la présidence de la CGB. Agriculteur dans la Marne, à Saint-Memmie, il est président de la CGB depuis décembre 2007.

Les membres du Bureau de la CGB sont :
• Jean-Pierre Dubray, vice-président, agriculteur dans le Val d’Oise, à Boissy-l’Aillerie ;
• Gilles Bollé, trésorier, agriculteur dans l’Oise, à Cambronne-lès-Clermont.

31/01/2014
Bilan de la campagne betteravière 2013-2014

La campagne betteravière a débuté dans des conditions plutôt sèches. Le premier épisode pluvieux est arrivé début octobre, mais c’est surtout le mois de novembre qui a été très arrosé. Conséquence : les arrachages ont été perturbés et les approvisionnements des usines ont été faits à flux tendus.
Les betteraves ont donc continué leur croissance, ce qui a permis de dépasser la fourchette haute des prévisions de rendements qui avaient été faites en fin d’été. Si, mi-septembre, on tablait sur un rendement de 81 + ou - 2 t/ha, le rendement moyen final s’est établi à 85,3 t/ha. La richesse en sucre est assez faible : 17,67 °S.

17/01/2014
Cotisations à la production 2001-2006 : 90 M€ de trop perçu retournés aux planteurs

90 M€ de cotisations à la production ayant été payés indûment entre les années 2001-2002 et 2005-2006 vont être retournés aux planteurs. Tous  les planteurs qui étaient en activité à cette époque doivent donc se faire connaître auprès de leurs syndicats betteraviers afin d’être remboursés. La CGB et la CIBE ont dénoncé durant des années le mode de calcul des cotisations à la production. Destinées à financer les restitutions à l’exportation, ces cotisations avaient un mode de calcul qui conduisait à verser des montants supérieurs aux restitutions à l’export effectivement payées.

17/01/2014
Un rendement moyen betteravier de 85,3 t/ha

Les dernières usines à travailler les betteraves se sont arrêtées mi-janvier dans le Nord Pas-de-Calais. La sucrerie de Lillers a ainsi clôturé la campagne le 17 janvier après avoir réceptionné les betteraves pendant 116 jours. La durée moyenne de fabrication des sucreries françaises est de 103 jours, contre 95 jours initialement prévus. C’est la  progression du poids racine au détriment de la richesse en sucre tout au long de la campagne qui est à l’origine de cet allongement de la durée de fabrication par rapport au planning des usines.

20/12/2013
Les arrachages des betteraves sont enfin terminés
Des rendements un peu décevants et des richesses faibles. Tel est le bilan que l’on peut tirer, alors que les arrachages ont été pratiquement tous terminés mi-décembre. Les dernières betteraves ont été récoltées dans le Nord Pas-de-Calais et en Limagnes vers le 18 décembre.Le rendement moyen de 84,7 t/ha à 16 prévu cette année est donc loin des presque 100 t de 2011. De plus, le manque de soleil a eu pour conséquence des richesses en sucre inférieures à 18°S. Des richesses qui sont heureusement restées à peu près stables sur la dernière partie de la campagne.
09/12/2013
Un rendement betteravier proche de 84 t/ha
Alors que la campagne betteravière touche à sa fin, le niveau moyen de rendement s’approche de 84 t/ha à 16, soit 12,5 t/ha de sucre blanc extrait. Les conditions d’arrachage ont été globalement difficiles et les travaux ont pris du retard par rapport aux années précédentes. En Seine-Maritime, dans le Nord Pas-de-Calais, dans la région de Souppes et en Alsace les stocks de betteraves sont restés limités à quelques jours depuis le début campagne.
13/11/2013
Agreste confirme des rendement plus bas que la moyenne en betteraves
Dans sa note du 12 novembre, Agreste prévoit une diminution du tonnage de betteraves produites en France de 3,4 % par rapport à l’année dernière, soit 32,5 Mt sur les 395 000 ha emblavés. Le service statistique du ministère de l’Agriculture explique que les conditions climatiques printanières fraîches et humides ont rendu difficiles l’implantation et la croissance des betteraves. Le rendement se situerait à 82,4 t/ha, inférieur de 8 % à la moyenne quinquennale. 
17/10/2013
Les arrachages de betteraves ralentis par les pluies

Alors que 30 % des betteraves étaient récoltées, les arrachages ont été ralentis par les pluies mi-octobre. Ils ont même été stoppés dans le grand quart Nord Ouest, où il est tombé parfois plus de 100 mm d’eau en quelques jours. Conséquence : la richesse cesse d’augmenter et la tare terre pourrait grimper. Les fortes précipitations ont surtout affecté la Seine-Maritime (jusqu’à 150 mm), la Somme, le Pas-de-Calais, l’Eure et Loire, la zone d’Erstein et de Souppes (secteur de Sens). La situation est critique sur Souppes, qui a ralenti la cadence usine, et sur Erstein où le stock en plaine n’est plus que de 3 jours.

04/10/2013
Poids racine et richesse en progrès

Après avoir pris du poids en septembre grâce aux pluies abondantes, les betteraves commençaient à voir leurs richesses en sucre évoluer à la hausse début octobre, tout en restant globalement au-dessous des valeurs des années précédentes. La richesse moyenne était de 17,67 °S le 29 septembre, contre 19 °S à la même date en 2012. Ces progrès sont néanmoins insuffisants pour rattraper le retard qui perdure depuis le printemps.

25/09/2013
Les betteraves prennent du poids, mais pas du sucre

Les pluies abondantes tombées mi septembre ont permis aux betteraves de prendre du poids : ainsi le 5e et dernier prélèvement réalisé par la CGB, le 23 septembre, montre une forte progression du tonnage de
10,88 t/ha en 14 jours, contre 6,47 t/ha en moyenne ces 5 dernières années. Le poids moyen d’une racine est de 817 g, soit un peu plus que la moyenne des 5 dernières années (806 g). En revanche, la richesse moyenne reste beaucoup plus faible et n’a pratiquement pas progressé en 14 jours : 17,55 °S, contre 19,3 °S à la même date en 2012. La dernière semaine de septembre, très ensoleillée, fera peut être remonter la teneur en sucre. La progression en poids est néanmoins insuffisante pour rattraper le retard qui perdure depuis le printemps. Le tonnage de sucre acheté reste inférieur à la moyenne 5 ans.

17/09/2013
Les sucreries ouvrent plus tard
Les usines ouvriront plus tardivement pour laisser le temps à la betterave de prendre du poids et de fabriquer du sucre. Ainsi, la date moyenne de démarrage des usines est prévue pour le 24 septembre, soit 4 jours plus tard que l’an dernier. Ce sont les sucreries de Bourdon et d’Etrépagny qui ouvriront la campagne le 18 septembre, tandis que celles de Souppes, d’Artenay, de Corbeilles et de Pithiviers débuteront leur réception le 30 septembre. La durée moyenne de fabrication est prévue pour 97 jours. La plus courte campagne sera celle de Corbeilles (66 jours), la plus longue sera pour Etrépagny (115 jours prévus).
 
16/09/2013
La SIDEFO investit 1,2 M€ dans le stockage de pulpe
La SICA de déshydratation de Fontaine-le-Dun (SIDEFO) en Seine-Maritime, a inauguré son nouveau silo de stockage le 13 septembre, juste avant le démarrage de la nouvelle campagne betteravière.
La Sica, qui produit 30 000 t de pulpes, a investit 1,2 M€ pour construire un nouveau hall de chargement avec un pont bascule et deux boisseaux d’une capacité chacun de 140 m3 ainsi qu’un grand silo de stockage de près de  4 500 m3, ce qui lui permet de doubler ses capacités de stockage et de chargement.
 
30/08/2013
Un rendement betteravier prévu autour de 84 t/ha à 16°S
L’été chaud et ensoleillé a donné un certain coup de fouet à la betterave après un printemps froid qui a ralenti les levées. Les prévisions pessimistes de fin juin ont été revues à la hausse, mais le rendement moyen des 391 400 ha emblavés s’annonce en retrait par rapport aux années précédentes. Les prélèvements effectués par la CGB montrent des résultats plus faibles que les années passées. Le rendement moyen prévu est de 84 t/ha à 16, donc en baisse par rapport à l’année dernière (85,8 t/ha) et que la moyenne des 5 dernières années (89,2 t/ha).
30/08/2013
La CGB valide un projet de modernisation pour les réceptions de betteraves

Réuni le 29 août à Estrées-Saint-Denis, le Conseil d’administration de la CGB, élargi aux présidents des Commissions mixtes, a validé une proposition pour moderniser les réceptions de betterave, basée sur une plus grande transparence. Cette proposition repose sur 3 volets indissociables : la suppression du décolletage manuel en forfaitisant la tare collet, la suppression des pertes au lavage des betteraves et une modification du dispositif tare terre basée sur le vrai niveau de tare terre.

30/08/2013
Frédéric Michel, chef du Bureau des grandes cultures
Frédéric Michel a été nommé chef du Bureau des grandes cultures à la DGPAAT où il succède à Cédric Prévost. Ingénieur en chef des ponts, des eaux et forêts, après une première partie de carrière consacrée au développement agricole auprès de structures professionnelles en France (chambre d'agriculture de l'Aube, Fédération Nationale des Groupes d'Etudes et de Développement Agricole) et à l'étranger (Burkina Faso, Guinée Conakry), il a rejoint le ministère de l'Agriculture en 2006, au sein de la DGFARE d'abord pour la mise en œuvre du second pilier de la PAC puis de la DGPAAT, en tant que chef du bureau des contrôles.
29/08/2013
La pulpe déshydratée bien valorisée
Les cours de la pulpe déshydratée sont restés à un niveau élevé tout au long de la campagne 2012-2013, d‘abord dans le sillage des prix des céréales, puis dans un contexte de manque de disponibilité. Ils se sont stabilisés autour de 200 €/t au début de la campagne 2012-2013 puis sont montés à plus de 230 €/t. Le niveau de valorisation moyen pour la campagne 2012-2013 est de 2,1 €/t de betteraves à 16. La nouvelle campagne 2013-2014 a démarré à 180 €/t sur le 6 d’octobre. La récolte des céréales étant meilleure que prévue, les 
cours des céréales sont en baisse.