Actualités

Actualité biocarburants

Le 13/09/2013

Le Parlement européen reporte les ILUC en 2020

Les députés européens ont voté, en session plénière le 12 septembre, le report en 2020 de mesures pour les biocarburants intégrant les changements indirects d’affectation des sols (ILUC ou CASI) et ont fixé à 6% le plafond des biocarburants de 1ère génération dans les transports. Il a manqué 1 voix à la rapporteure, Corinne Lepage, pour obtenir le mandat de négociation qu’elle voulait obtenir avec la Commission et le Conseil des ministres. Il n’y aura donc pas de trilogue sur le sujet et il reviendra aux 27 ministres européens de l’Environnement de voter le texte entériné par le Parlement.
Comme ce ne sera pas le cas sur ce sujet complexe où les 27 sont divisés, le Conseil adoptera donc son propre projet qui devra être ensuite examiné en 2ème lecture au Parlement européen. Ce qui repousse l’examen du projet de Directive sur les biocarburants après l’actuelle législature, c’est-à-dire en 2015, avec une nouvelle Commission européenne à Bruxelles.

La filière française du bioéthanol estime qu’il faut un taux de 8% de biocarburants de 1ère génération pour pouvoir atteindre l’objectif européen de 10% d’énergies renouvelables dans les transports en 2020.
 
La filière française du bioéthanol relève par ailleurs avec satisfaction que le Parlement «a adopté un objectif minimum de 7,5% d’énergie renouvelable dans les essences qui consolide le débouché de l’éthanol» dans un contexte de baisse constante de la consommation des essences.
 
«Ces 7,5% donnent à l’éthanol une possibilité d’incorporation plus forte dans les essences, ce qui permet de pouvoir développer sa production. La France a un vrai rôle à jouer dans l’approvisionnement de l’UE en éthanol», relève Alain Jeanroy, directeur général de la CGB.



Source: Le Betteravier Français