Actualités

Actualité biocarburants

Le 02/03/2015

Des avancées positives pour les biocarburants à Paris et à Bruxelles

Les débats reprennent autour des biocarburants. En France, le Sénat a examiné la loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Il en ressort un texte faisant état de deux avancées significatives pour les biocarburants. D’une part, les débats ont débouché sur l’inscription dans le texte de loi d’un sous-objectif de 15 % d’énergies renouvelables dans les transports à l’horizon 2030, qui vient compléter l’objectif plus général de 32 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français à cet horizon.
D’autre part, le Sénat a exclu le CO2 renouvelable (donc le biogaz et les biocarburants) des futures augmentations de la taxation carbone au travers de la contribution climat-énergie (CCE). Ce qui veut dire que seules les énergies fossiles seront concernées par d’éventuelles hausses. Du côté de Bruxelles, dans le cadre du débat sur la directive dite CASI, le Parlement européen a adopté un objectif spécifique de 6,5 % d’énergie renouvelable dans les essences pour chaque Etat membre. Une mesure qui « fait preuve de réalisme » pour la filière française du bioéthanol (qui regroupe SNPAA, CGB, AGPB, AGPM) car elle oblige chaque Etat membre à avoir une utilisation équilibrée des biocarburants à la fois dans l’essence et dans le gazole, comme c’est le cas en France. « Cette proposition permettrait de déployer le SP95-E10 dans l’ensemble des pays européen, tout en développant le E85 pour les véhicules Flex-fuel », poursuit la filière bioéthanol.


Source: Le Betteravier français