Actualités

Actualité agricole

Le 05/07/2015

Aléas climatiques : le dispositif du contrat socle est validé

Le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a validé le 18 juin les conditions de mise en œuvre du futur contrat d’assurance « socle ». Dès la prochaine campagne, il remplacera l'assurance multirisque climatique et il n’a pas de caractère obligatoire. Il couvrira quatre blocs de productions : les grandes cultures, la viticulture, l'arboriculture et les prairies. Chaque culture de l’exploitation devra être assurée dans son intégralité et toutes les cultures d'un bloc devront être assurées. Il existe une exception pour les producteurs de grandes cultures qui ont la possibilité de n'assurer que 70 % de leur surface.
C’est une réponse à la demande des associations spécialisées végétales qui avaient exprimé leur volonté de créer un 5e bloc distinct des grandes cultures. Celles-ci considèrent avoir été en partie entendues car le système devient suffisamment flexible pour prendre en compte les spécificités des cultures spécialisées en laissant le choix de les assurer ou pas jusqu’à la limite de 30 % des grandes cultures. Pour le premier niveau de contrat, le capital garanti correspond au rendement de référence sur l’exploitation multiplié par un « prix plafond ». Celui-ci est inférieur au prix de vente, mais il doit être suffisamment élevé pour qu'en cas de sinistre, l’agriculteur puisse relancer un cycle de production. Pour la betterave, ce prix plafond, se situera à 27,13 euros la tonne.


Source: Le Betteravier français