Actualités

Actualité agricole

Rechercher une actualités
150 actualité(s) trouvé(s)
17/10/2013
Une récolte de lin correcte en Normandie
«  La récolte 2013 est correcte. Elle comprend une large gamme de qualité allant de lins à défauts aux fibres bien rouis et homogènes. Les fibres sont résistantes et a finesse est moyenne », annonce la coopérative Terre de Lin, spécialisée dans la culture du lin textile en Haute Normandie. Les lins ont souffert d’un printemps froid et ont pris un retard de 15 jours sur une année normale. Les lins se sont ensuite bien repris en juin. La récolte et le rouissage ont été effectués dans des conditions convenables. Les lins rouis ont été rentré en 3 fois : 30 % début août, 55 % fin août-début septembre et 15 % restant fin septembre.
17/10/2013
Vers une production de pulpe en baisse
Le taux de restitution pulpe est en baisse par rapport aux 2 années précédentes (45 à 48 kg/t de cossette, contre 52 à 55 kg/t en 2011 et 2012). Ce taux, combiné avec un rendement plus faible (81 t/ha à 16 prévue), annonce une production de pulpe en baisse, ce qui pénalise les outils de déshydratation.
15/10/2013
De l'agriculture raisonnée à la certification HVE 2

La commission nationale de la certification environnementale (CNCE) a entériné, le 9 octobre dernier, le passage définitif de l'agriculture raisonnée à la certification environnementale. Le ministère de l'Agriculture incite les agriculteurs à s'engager dans le nouveau dispositif initié lors du Grenelle de l'environnement : la certification environnementale des exploitations agricoles (niveau 2). « Les exploitations déjà engagées en agriculture raisonnée garderont cependant l'effectivité de leur reconnaissance jusqu'à la fin de leur engagement de cinq ans », indique le ministère de l'Agriculture.

03/10/2013
Le CGSP défend la non-brevetabilité des gènes naturels

Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP), un service rattaché au Premier ministre, a publié le 1er octobre ses propositions pour maintenir « un secteur des semences diversifié et innovant ». Pour éviter les concentrations et maintenir une diversité des acteurs de la semence, cette agence gouvernementale propose de maintenir un système de propriété intellectuelle non bloquant pour l’innovation : « le Certificat d’obtention végétale (COV), qu’il faut défendre face à la montée en puissance du brevet. » Une de ces principales recommandations est de défendre l’exclusion des plantes et des gènes naturels du champ de la brevetabilité dans le cadre du comité d’experts réuni par la Commission européenne sur ce sujet.

19/09/2013
Coop de France veut des allégements réglementaires et fiscaux
« Notre secteur a d’immenses atouts pour participer à la croissance économique que la France a bien besoin.  Nous pourrions prendre des parts de marché. Au lieu de cela nous régressons dans la plupart des filières : porc, volailles, lait, légumes. Tous ces secteurs sont en surcapacité industrielle », déplore le président de Coop de France, Philippe Mangin. Selon lui, cette évolution tient à des problèmes de compétitivité. «La seule réponse positive vient d’Allemagne, où les industriels de la viande viennent de se mettre d’accord sur un salaire minimum.
18/09/2013
Stéphane Le Foll a présenté le projet de loi d’Avenir agricole
Le ministre de l’Agriculture a présenté le projet de loi d’Avenir agricole à la profession, le 17 septembre, lors d’un Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l’économie agricole et alimentaire (CSO).
Elle comportera 6 grands titres : la performance économique et environnementale (avec notamment les GIEE), le renouvellement des générations, la performance sanitaire (avec notamment le contrôle des phytosanitaires), l’enseignement, la forêt et l’outre mer. Les 40 articles du projet de loi seront examinés lors du Conseil des ministres du 30 octobre et discutés au Parlement à partir de janvier 2014.
 
17/09/2013
La production européenne de pommes de terre en baisse
Le NEPG (Groupe des 5 principaux producteurs de pommes de terre du Nord-Ouest Européen) a ajusté son estimation de production à la baisse, autour de 23 Mt, soit 5,1% de moins que la production moyenne sur les 5 dernières années. L’augmentation globale des surfaces dans les 5 pays ne compensera pas les conditions de croissance défavorables, avec un début de saison trop froid et trop humide, suivi par un été chaud et sec. L’Allemagne s’attend à une récolte de 13,3% inférieure à la moyenne des 5 dernières années, suivie par les Pays-Bas à -9,5%. En Allemagne, ce pourrait donc être la plus faible récolte jamais observée. C’est l’inverse en Grande-Bretagne, puisqu’après une récolte historiquement basse l’année dernière, la production pourrait être en hausse de 19 %.
 
13/09/2013
Un salaire minimum dans l’industrie allemande de la viande
L’industrie allemande de la viande va-t-elle mettre fin au dumping social qu’elle pratique depuis des années dans les abattoirs et qui lui a permis de gagner des parts de marchés sur ses concurrents ? Les grandes firmes d’abattage de porcs et de bovins (Danish Crown, Tönnies, Westfleisch et Vion) se sont en effet mis d’accord, le 10 septembre, pour aller vers l’instauration d’un salaire minimum dans les abattoirs de viandes rouge et blanche.
Les firmes vont donc négocier avec le syndicat de salariés NGG un salaire minimum dont il reste à savoir le niveau.
 
05/07/2013
Hausse de la production européenne de pommes de terre en perspective
Sur la base des premières estimations disponibles, le NEPG (North Western European Potato Growers – Groupe des producteurs de pommes de terre du Nord-Ouest  Européen) évalue les surfaces de pommes de terre de consommation à 530 000 ha, sur le périmètre des 5 pays membres du NEPG (hors plants et fécules). Cela représente une augmentation de 3,8 % par rapport à l’année dernière. En prenant comme hypothèse de rendement la moyenne de ces 5 dernières années, une hausse de 9,2 % de la production est attendue par rapport à 2012, pour s’établir à 24, 28 Mt.
03/07/2013
INRA - 10 actions pour réduire les émissions de GES
L’inventaire national 2010 des émissions françaises de gaz à effet de serre (GES) attribue à l’agriculture 17,8 % de ces émissions en équivalents CO2, dont 9,8 % dus au protoxyde d’azote et 8 % au méthane. L’Inra vient donc de publier une étude qui met notamment en évidence 10 actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture. Un tiers des actions donne lieu à un gain financier pour l’agriculteur : il s’agit principalement d’ajustements techniques avec économies d’intrants sans perte de production. On peut citer, par exemple, la conduite des prairies (allongement de la durée des pâturages, accroissement de la part des légumineuses….), ou  l’ajustement de la fertilisation azotée ou de l’alimentation des bovins et des porcs.
11/06/2013
Le rapport Guilou sur l’agro-écologie remis à Stéphane Le Foll
L’ancienne PdG de l’INRA, Marion Guillou, a remis à Stéphane Le Foll, le 11 juin à Paris, un rapport avec des propositions pour installer l’agro-écologie dans les exploitations. Une installation sur une dizaine d’années pour faire «entrer l’agriculture française dans le 3ème millénaire». L’examen par le Parlement du projet de loi d’avenir de l’agriculture, qui doit notamment définir les outils de l’agro-écologie (dont les GIEE), a été repoussé au 1er semestre 2014 par le ministre de l’Agriculture afin d’avoir une période de concertation plus longue avec les organisations professionnelles agricoles.
 
29/05/2013
Un fonds d’investissement pour l’installer des agriculteurs
« C’est une nouvelle forme d’accompagnement pour les jeunes agriculteurs », a déclaré le président de la FNSEA Xavier Beulin, lors de la présentation du nouveau fonds d’investissement Labeliance Agri 2013, le 28 mai dernier. Il s’agit d’un fonds destiné aux agriculteurs à la recherche de fonds propres, dans le cadre d’un projet d’installation ou de modernisation de leur exploitation. Ce fonds est né du partenariat entre Labeliance Invest, “acteur spécialisé dans la conception et le déploiement de solutions fonds propres pour les filières de l’économie sociale“ et la Fédération Nationale Ovine (FNO), qui constate une baisse inexorable des installations. ’autres filières, comme le porc, les bovins ou le lait, pourraient suivre dans le futur.
21/05/2013
Retards et pénuries pour les principaux légumes en Europe
Dans les principaux pays producteurs européens, les producteurs de légumes transformés sont préoccupés par les retards des cultures à cause des pluies excessives dans le sud et du temps froid dans le Nord. Toutes les zones de production importantes en Europe sont confrontées à d’importants retards et des pénuries sont attendus pour de nombreuses cultures, indique l’organisation européenne des industries transformatrices de fruit et légumes (PROFEL).
02/05/2013
Le projet de loi consommation en phase avec les organisations agricoles
Présenté le 2 mai en Conseil des ministres, le projet de loi consommation est en phase avec les demandes des organisations agricoles sur le rééquilibrage des relations entre fournisseurs et enseignes de la grande distribution. 
La réouverture des négociations commerciales entre ces deux parties en cas de fluctuation excessive du prix des matières premières, demandée de longue date par la FNSEA, a ainsi été jugée positive par Coop de France, dans un communiqué de presse du 2 mai.
30/04/2013
Moratoire de 2 ans pour les néonicotinoïdes en Europe

Le moratoire de 2 ans sur l’utilisation des néonicotinoïdes, proposé par la Commission européenne, a été voté le 29 avril par 15 Etats membres sur 27, sans donc obtenir la majorité qualifiée. L’imidaclopride et le clothianidine de Bayer ainsi que le thiamethoxame de Syngenta ne pourront donc plus être utilisés pour le traitement des semences, le traitement des sols (granulés) et les applications foliaires.

25/03/2013
Extension d’homologation de Priori Xtra et Amistar Xtra contre le rhizoctone brun sur la betterave
Syngenta vient d’obtenir l’extension d’usage de Priori Xtra et Amistar Xtra, fongicides à base d’azoxystrobine et de cyproconazole, contre le rhizoctone brun (rhizoctonia solani) sur la betterave. Priori Xtra (Amistar Xtra ®)  sont les seuls produits homologués disponibles sur le marché contre cette maladie. Priori Xtra et Amistar Xtra s’utilisent contre le rhizoctone brun à la dose de 1l/ha, à partir du stade 8 feuilles ou aux premiers symptômes au collet (1 application maximum/ha /an contre le rhizoctone brun). Ces deux produits sont déjà homologués sur la betterave contre la cercosporiose, la ramulariose, l’oïdium et la rouille.
28/02/2013
Bertrand Gomart, nouveau président de l’AGPL
Bertrand Gomart succède à Xavier Talpe à la présidence de l’Association Générale des Producteurs de Lin. Agriculteur betteravier à Ouville-la-Rivière en Seine Maritime, Bertrand Gomart (41 ans) est dministrateur à l’AGPL depuis 2003. Le nouveau président a précisé qu’il s’attacherait notamment maintenir un niveau de prix rémunérateur pour les agriculteurs, mais aussi à tous les stades de transformation. La contractualisation entre liniculteurs et teilleurs sera un outil d’organisation important pour la filière.
28/02/2013
Stéphane Le Foll annonce un plan silos
Le ministre de l’Agriculture a annoncé qu’un plan silos serait présenté «d’ici 15 jours à 3 semaines», ce qui concrétiserait ainsi l’engagement pris par le président de la République lors du dernier SPACE, en septembre dernier. Le ministre a par ailleurs indiqué qu’il était favorable à la création de retenues d’eau nécessaire «pour assurer le maintien de l’activité agricole» et pas seulement pour le maïs irrigué. De quoi faire avancer les arrêtés sur ce sujet qu’avait bloqués Delphine Batho lors de son arrivée au ministère de l’Ecologie.
28/02/2013
Une CVO pour alimenter le Fonds de modernisation céréaliers-éleveurs
Xavier Beulin a indiqué, le 27 février lors d’un colloque de Proléa au SIA, que «face à la faible mobilisation autour d’une contribution volontaire pour alimenter ce fonds, et devant notre refus d’une taxe», la FNSEA proposait désormais «la mise en place d’une contribution volontaire obligatoire (CVO) qui sera modulée et modulable». Le Fonds devrait être opérationnel dès 2013 et «redonner du souffle aux filières animales qui en ont besoin», a-t-il précisé.
 
26/02/2013
La hausse des surfaces OGM ralentit légèrement en 2012

Selon le dernier rapport de l’International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications publié le 20 février, les surfaces mondiales cultivées avec des plantes génétiquement modifiées ont progressé de 6 % en 2012 pour atteindre 170,3 Mha (+10,3 Mha), soit une augmentation en léger tassement par rapport à 2011 où les surfaces avaient connu une hausse de 8 %. Pour la première fois, les surfaces cultivées avec des OGM dans les pays en développement (52 %) dépassent celles des pays industrialisés (48 %). Dans ces pays, l’adoption des cultures OGM est bien plus rapide que dans les pays industrialisés.