Actualités

Actualité agricole

Rechercher une actualités
150 actualité(s) trouvé(s)
25/02/2013
McDonald's promet des frites 100 % françaises
A l’occasion du Salon de l’Agriculture, McDonald's promet des frites 100 % produites en France dans ses 1 260 restaurants d'ici fin 2013. Le PDG de McDonald's France, Jean-Pierre Petit, a signé le 25 février un contrat de partenariat renforcé avec la société McCain et la filière pommes de terre française.
Cet accord implique la signature d'environ 100 nouveaux contrats auprès d'agriculteurs français, pour atteindre 350 producteurs au total. Environ 4 000 hectares seront plantés en mars (+ 12 % par rapport à l’année dernière), permettant de fournir 100 % de pommes de terre françaises à McDonald's France après la récolte à l'automne 2013. Jusqu'à présent, seules 70% des 66 000 tonnes de frites et “potatoes“ vendues par an étaient d'origine française, le reste provenant majoritairement de Belgique.
25/02/2013
La surface agricole de la ferme France en forte diminution

Au moment où le salon de l’agriculture ouvre ses portes, les Safer constatent une diminution du potentiel agricole de la ferme France, donc une diminution des emplois en agriculture et dans l’agroalimentaire. « Sur les 5 dernières décennies, l’espace agricole français a diminué de 20 % passant de 35 à 28 millions d’hectares. Les pertes se sont opérées de façon quasi irréversible au profit de la ville, du logement, des infrastructures à hauteur de 2,5 millions d’hectares. Et de manière réversible, 4,5 millions d’hectares sont devenus forestiers », relève la FNSAFER.

09/02/2013
L’accord sur le budget de l’UE refusé par le Parlement européen
Le Conseil européen a trouvé un accord sur le budget 2014-2020 de l’UE, le 8 février à Bruxelles, mais le Parlement européen, qui dispose du droit de veto, a tout de suite signifié son refus de cet accord. Aussitôt l’accord du 8 février conclu, un communiqué commun de 4 groupes politiques du Parlement (le PPE majoritaire, le groupe socialiste S&D, les libéraux de l’ALDE et les Verts/ALE) a affirmé : «c'est maintenant que les véritables négociations vont commencer, avec le Parlement européen» car ce dernier «ne peut accepter en l'état l'accord trouvé aujourd'hui au Conseil européen».
07/02/2013
FNSEA-JA largement majoritaire

Avec plus de 55% des voix obtenues, la liste FNSEA-JA a obtenu une large victoire aux élections aux Chambres d’agriculture, les résultats des syndicats minoritaires restant stables par rapport aux élections de 2007. La participation a été de 54,58% (contre 66,40% aux précédentes élections de 2007). Les résultats des différentes listes sont les suivants : FNSEA-JA : 55,51% (55,19% en 2007) ; Confédération paysanne : 19,51% (19,63%) ; Coordination rurale : 20,97% (18,70%) ; MODEF : 1,49% (2,64%); CP/CR : 1,36% ; Divers 1,16%.

31/01/2013
Les projets 2013 de Stéphane Le Foll
Lors de la présentation de ses vœux à la presse, le 30 janvier à Paris, le ministre de l’Agriculture a indiqué les projets qu’il entend mener à bien en 2013 : un grand plan méthanisation appelé ENMAA (Energie, méthanisation, azote autonomie) pour le début mars, un plan spécifique pour les abeilles rendu public dans la semaine du 4 février, les résultats d’ici juin des assises de l’installation, un plan pour les filières avicole et porcine, le débat sur la loi d’avenir qui débutera fin 2013 si un accord est intervenu auparavant sur la réforme de la PAC.  
30/01/2013
BASF retire ses demandes d’autorisation de pommes de terre OGM
L’agrochimiste BASF a décidé de retirer ses demandes d'autorisation de commercialisation dans l'Union européenne de ses pommes de terre OGM Fortuna, Amadea et Modena. La poursuite d'investissements dans ces projets « ne peut être justifiée en raison des incertitudes au niveau du cadre réglementaire et des menaces de destruction de champs », a indiqué le groupe allemand dans un communiqué le 29 janvier dernier. Il y a tout juste un an, BASF avait décidé de cesser de développer de nouveaux OGM exclusivement destinés au marché européen, mais avait néanmoins décidé de laisser les procédures de demande d'autorisation déjà lancées auprès de l'Union européenne suivre leur cours.
25/01/2013
Les céréaliers veulent préserver leur compétitivité
Les céréaliers ont mis en garde contre des distorsions de concurrence que la réforme de la PAC pourrait induire, lors du Sommet du végétal, qui s’est tenu les 23 et 24 janvier à Evreux. La nécessité d’une convergence des aides et d’un respect de l’environnement est bien comprise, mais ils refusent de sacrifier leur compétitivité. La proposition de Stéphane Le Foll de sur-primer les 50 premiers 
hectares a été un des sujets chauds de ce Sommet.
24/01/2013
Parlement européen - La Commission Agriculture pour reconduire les quotas sucre jusqu’en 2020

La Commission Agriculture du Parlement européen a adopté, le 23 janvier, ses propositions de réforme de la PAC, dont la prolongation de l’actuel Règlement sucre jusqu’en 2020 proposé dans le rapport Dantin. Dans ses propositions pour la future PAC, qui seront examinées et votées en session plénière du Parlement du 11 au 14 mars à Strasbourg, la Commission de l’Agriculture a validé les grandes orientations proposées par la Commission européennne.

15/01/2013
Les prix des pommes de terre d’industrie en hausse de 25 à 30 %
La pommes de terre destinées à l’industrie est aujourd’hui très demandée. Un nombre significatif d’opérateurs industriels européens proposent des contrats en augmentation de 25 à 30 % pour la récolte 2013. Le mouvement a été initié par les industriels néerlandais, belges et allemands. En France, McCain vient de s’aligner en réajustement à la hausse les prix de contrats d’un montant aux alentours de 1 000 €/ha. Les négociations avec les autres industriels ne sont pas terminées mais la tendance est donnée pour 2013.
14/01/2013
Infloweb, une mine d’info sur 40 adventices des grandes cultures

Le nouveau site internet Infloweb fournit des connaissances de base indispensables pour aider au raisonnement des stratégies de désherbage des principales mauvaises herbes rencontrées dans les grandes cultures. Les experts du Cetiom, de l'Acta, d'AgroSup Dijon, d'Arvalis, de la Fnams, de l'Inra, de l'Itab et de l'ITB ont rassemblé dans cet “Index floristique du web“ des connaissances scientifiques et techniques sur plus de 40 adventices majeures des grandes cultures.

19/12/2012
Les producteurs veulent pérenniser le plan protéines

Alors que l’on manque de luzerne, les producteurs veulent le maintien d’une aide couplée. Ils demandent aussi que la future PAC autorise la culture de luzerne sur les surfaces d’intérêt écologique. Va-t-on manquer de luzerne ? La production 2012 a baissé de 11 % à 770 000 t, essentiellement à cause de mauvais rendements suite à la sécheresse de l’été, qui a entrainé une 4e coupe très faible. La baisse résulte également d’une légère érosion des surfaces (64 000 ha, soit une baisse de 2 000 ha). Il s’agit de la plus petite campagne depuis 20 ans.

19/12/2012
Stéphane Le Foll lance «le projet agro-écologique pour la France»
Stéphane Le Foll a lancé, le 18 décembre, «le projet agro-écologique pour la France» lors d’une conférence nationale intitulée «Produisons autrement» qui s’est tenue au Comité économique, social et environnemental (CESE) à Paris. Trois ministres ont été mobilisés aux côtés de Stéphane Le Foll pour cette Conférence nationale : Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire. Il s’agit maintenant de «capitaliser et structurer ces expériences» d’agro-écologie afin de les rendre accessibles plus grand nombre d’agriculteurs. 
19/12/2012
La pomme de terre de fécule sauvée par les prix élevés des céréales
La fin de l’OCM fécule, suite au bilan de santé de la PAC en 2008, n’a pas été le cataclysme tant redouté par la profession. Mais la donne n’a pas réellement changé. « Nous sommes dans un virage. Nous avons seulement reculé l’échéance, sauf si le blé reste à 280 €/t pendant les 15 ans qui viennent », a déclaré Pascal Foy, président du GIPT, lors de l’AG du 18 décembre. L’augmentation des prix des céréales de 80 % en 2 ans, qui pèse sur le prix de l’amidon de blé, a aidé au maintien des surfaces de pommes de terre de fécule. Mais il s’agit d’un simple délai avant la baisse de production et une restructuration brutale si rien n’est fait pour mieux rémunérer les producteurs.
17/12/2012
Une année atypique pour le lin en Normandie
La récolte de lin 2012 a été atypique selon la coopérative Terre de Lin qui détient 5 sites de transformation en Haute-Normandie (10 500 ha de lin textile, soit 30 % de la production haute-normande). Le cycle de végétation a été en retard de 3 semaines par rapport à une année normale et la durée de rouissage très étalée du mois d’août au mois de novembre. Les lins sont globalement plus hétérogènes et moins bien rouis. La coopérative estime à 10 % la surface de lins non récoltés.
Cependant, Terre de Lin et ses partenaires de ComLin « seront en mesure d’approvisionner leurs clients dans toute la gamme de qualité ».
 
10/12/2012
La production de pommes de terre de conservation baisse de près de 15 % en France

« La production de pommes de terre de conservation en France s’élève à 4 690 000 tonnes cette année, contre 5 481 000 tonnes en 2011, soit une baisse de 14,4 % », indiquent l’UNPT et le CNIPT. Malgré une baisse limitée des surfaces (- 0,2 %, 113 240 ha) c’est la baisse significative du rendement moyen (- 14,3 %)  qui engendre une production chutant de plus de 790 000 tonnes. Avec  41,4 t./ha en moyenne cette année, le rendement n’avait plus été aussi faible depuis 2001. Toutes les régions (sauf l’Ile de France, où les surfaces avaient fortement augmenté), connaissent une baisse de production, et particulièrement le Nord – Pas-de-Calais où le rendement chute de près de 23 %.

03/12/2012
Un “plan protéines“ en Champagne Ardenne sur la filière luzerne

La mise en place d'un dispositif de soutien à la compétitivité de la filière luzerne en Champagne Ardenne a été annoncée par le président du conseil régional Jean-Paul Bachy, le 27 novembre. Ce “plan protéines“, doté de 300 000 €, devrait bénéficier aux 800 producteurs de luzerne destinée à la déshydratation dans la région, soit 60 000 ha. Les subventions iront à l'achat de semences certifiées, premier poste de charge de la culture. Le conseil régional soutien cette filière en raison des emplois qu'elle génère dans la région (1 000 emplois et 16 sites industriels), mais aussi pour préserver une culture favorable à la protection de la ressource en eau, au maintien de la biodiversité et à la qualité des paysages.

16/10/2012
Mauvaises récoltes européennes en pois et de haricots
L’organisation européenne des industries de transformation des fruits et légumes constate dans les principaux pays producteurs des pénuries pour les pois et les haricots, deux cultures fondamentales pour le secteur.
Alors que la récolte de pois en Belgique, aux Pays-Bas et en France est en baisse de 5 à 10 % sur les prévisions, le Royaume-Uni, qui a la plus grande  superficie de pois d'Europe, est particulièrement 
touché avec un déficit de 35 %.
01/10/2012
Les Français sensibles aux économies permises par le bioéthanol

A l’occasion du Mondial de l’Automobile, ouvert le 29 octobre, la Collective du Bioéthanol et IPSOS ont publié les résultats du 3ème baromètre “Les Français et le bioéthanol“. Alors qu’en 2010 et 2011, les Français privilégiaient les atouts environnementaux du bioéthanol, ils sont désormais très concernés par les bénéfices économiques des carburants contenant du bioéthanol : le SP95-E10 et le Superéthanol E 85. En effet, le SP95-E10, distribué dans plus de 4 000 pompes, est vendu 5 à 6 centimes moins cher par litre que le SP95. Quant au Superéthanol E85, qui contient jusqu'à 85 % de bioéthanol, il leur permet d'économiser entre 40 et 50 centimes par litre par rapport au SP95.

24/09/2012
La récolte de pommes de terre en baisse de 14,5% en Europe

Le NEPG (Groupe des producteurs de pommes de terre du Nord-ouest européen) estime la production totale de l’Allemagne, la Belgique, la France, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas à près de 23 millions de tonnes, soit 14,5 % de moins que l’année dernière. Cette baisse s’explique par des emblavements en recul de  5,8 % et un rendement/ha en baisse de 9,2 %. Le NEPG s’attend à ce qu’il y ait une bonne demande, tant pour l’export que pour la transformation. Les besoins de l’industrie de la transformation du Benelux pourraient, pour la première fois dans l’histoire, être supérieurs à la production dans ces pays. Ils pourraient donc recourir à des importations des pays voisins (Allemagne et France).
 

07/09/2012
FARRE et FNE dans une médiation publique entre agriculteurs et écologistes
«Il faut sortir des postures de clichés et d’une confrontation stérile qui ne profite à personne», a lancé Christophe Grison, le 6 septembre au Conseil économique, social et environnemental (CESE) lors du lancement de la médiation entre agriculteurs et écologistes.
La première phase de cette médiation, le 6 septembre sous le regard du médiateur de la République, Francis Teitgen, et en présence du grand témoin, Erik Orsenna, a vu un échange entre une éleveuse de porcs et un arboriculteur d’un côté et deux membres de FNE, de l’autre.