Actualités

Toutes les actualités

Le 10/09/2015

Interview de Bruno Barral, DG de Volkswagen France : « Trois Golf Flex fuel arrivent sur le marché français »

olkswagen France vient de lancer trois modèles de Golf MultiFuel E85 sur le marché français. Bruno Barral, directeur général de Volkswagen France explique ses motivations. Avec quels modèles entrez-vous sur le marché du Flex fuel en France ? Depuis le mois de juillet, Volkswagen propose sur le marché français la Golf MultiFuel E85 avec une motorisation 1.4 TSI 125 ch, qui peut rouler avec tous les carburants essence disponibles sur le marché, c’est-à-dire le superéthanol E85, le SP95-E10, le SP95 et le SP98. Nous proposons aussi deux autres modèles avec ce type de motorisation : la Golf Sportvan et la Golf SW qui est un break.
Ces modèles sont équipés d’un moteur compatible Euro 6, donc répondant à la dernière norme anti-pollution. Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans le Flex fuel alors d’autres marques s’en sont retirées ? Grâce aux acteurs de la filière bioéthanol française, nous avons découvert tous les avantages de ce carburant. Or, le modèle de Golf MultiFuel E85 était déjà présent en Suède depuis plusieurs années. Nous avons décidé de l’intégrer dans notre gamme en France, à leur demande. Nous aurions tort de nous priver de cette vraie opportunité alors qu’il s’agit d’un carburant produit en France et que cette filière est dynamique. De plus, il y a désormais suffisamment de pompes E85 pour proposer une offre crédible. Nous pouvons ainsi nous féliciter que ce modèle de Golf offre tous les types de motorisations : électrique, hybride rechargeable, diesel, essence et Flex fuel. Combien coûte cette nouvelle Golf ? La Golf Multifuel E85 avec sa motorisation 1.4 TSI 125 ch et une boîte mécanique est disponible à partir de 22 450 euros. Mais il faut surtout regarder le surcoût par rapport au même modèle essence. L’écart de prix est seulement de 450 euros. Et à l’usage, en se basant sur une Golf parcourant 20 000 km/an pendant trois ans, le modèle Flex fuel coûte 5 % moins cher que le modèle essence, et se situe à un niveau équivalent au diesel. Nous raisonnons là sur un coût complet tenant compte de l’entretien, des taxes et de la carte grise. Pouvez-vous rappeler les avantages économiques du Flex fuel ? Le premier avantage est, bien sûr, le prix du superéthanol E85 qui coûte en moyenne 80 centimes le litre, soit 45 % moins cher que le SP95. Même s’il faut compter sur une hausse de consommation de 20 % avec l’E85, l’écart de prix reste encore conséquent. De plus, la carte grise d’un véhicule Flex fuel est gratuite dans 13 régions sur 22 ; elle est 50 % moins chère dans 7 régions ; seules les régions PACA et Languedoc-Roussillon n’ont pas mis en place d’exonération. Enfin, le Flex fuel est intéressant pour les entreprises puisqu’il permet une déductibilité de 80 % de la TVA sur l’E85, du même niveau que le gazole. Autre avantage : un tel véhicule n’est pas concerné par la circulation alternée en cas de pics de pollution en Ile-de-France car il n’émet pas de particules. Vous avez communiqué en juillet 2015 sur ce lancement. Quel accueil avez-vous reçu ? J’ai été très étonné de tous les retours positifs malgré la période estivale. Tout d’abord au niveau médiatique, les articles ont été nombreux tant dans la presse automobile qu’économique. Par ailleurs, plusieurs grandes entreprises se sont montrées intéressées et nous ont demandé de leur faire une présentation. Enfin, les distributeurs Intermarché et E.Leclerc, qui ont installé des stations de Superéthanol E85, nous ont contactés pour organiser une mise en valeur commune de ce carburant. Nous sommes dans une démarche constructive. Quels sont vos objectifs de vente ? Nous n’en avons pas fixé car ce lancement de modèle engendre peu de contraintes chez Volkswagen. En effet, notre mode de production est tel que sur une même chaîne de montage, nous sommes capables de sortir des véhicules de plusieurs modèles différents en flux continu. C’est très souple. Pour le marché européen, les Golf seront fabriquées à l’usine de Wolfbourg, en Allemagne, à proximité du siège de la marque. Propos recueillis par Nicole Ouvrard


Source: Le Betteravier français