Actualités

Actualité biocarburants

Rechercher une actualités
150 actualité(s) trouvé(s)
« Précédent Suivant »
10/09/2015
Interview de Bruno Barral, DG de Volkswagen France : « Trois Golf Flex fuel arrivent sur le marché français »
olkswagen France vient de lancer trois modèles de Golf MultiFuel E85 sur le marché français. Bruno Barral, directeur général de Volkswagen France explique ses motivations. Avec quels modèles entrez-vous sur le marché du Flex fuel en France ? Depuis le mois de juillet, Volkswagen propose sur le marché français la Golf MultiFuel E85 avec une motorisation 1.4 TSI 125 ch, qui peut rouler avec tous les carburants essence disponibles sur le marché, c’est-à-dire le superéthanol E85, le SP95-E10, le SP95 et le SP98. Nous proposons aussi deux autres modèles avec ce type de motorisation : la Golf Sportvan et la Golf SW qui est un break.
07/09/2015
Le Gouvernement annonce une mesure favorable au développement du bioéthanol
Le 3 septembre la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) de l’essence SP95-E10 contenant 10 % de bioéthanol sera réduite de 1 centime par litre, ce qui sera compensé par l’augmentation de 1 centime de cette même taxe pour les essences SP95 et SP98. L’écart moyen de prix de vente entre le SP95-E10 et le SP95 dans la même station- service, pourrait donc passer de plus de 3 centimes d’euro par litre actuellement à plus de 5 centimes. La filière française du bioéthanol salue ce geste positif du gouvernement envers le bioéthanol.
10/07/2015
Volkswagen lance 3 modèles Golf FlexFuel
Déjà en vente en Suède, la Golf MultiFuel E85 est désormais ouverte à la commande en France. La Golf MultiFuel E85 est disponible en motorisation 1.4 TSI 125 ch avec boîte mécanique à partir de 22 450 €, soit un surcoût de 450 € seulement par rapport à la version essence 1.4 TSI 125 ch « classique ». Cette motorisation est aussi disponible pour les modèles Golf Sportsvan et Golf SW. Cette voiture a la particularité de pouvoir rouler avec tous les carburants essence disponibles sur le marché (Superéthanol-E85, contenant entre 65% et 85% d’éthanol, SP95-E10, SP98 et SP95), dans n’importe quelles proportions, et ce dans un seul et même réservoir.
15/05/2015
Une conférence sur les biocarburants à l’Exposition universelle de Milan
Jean-Christophe Debar, directeur de la Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde (FARM), est intervenu le 13 mai à Milan, dans le cadre des mercredis du Pavillon de la France, sur le thème « La production de biocarburants est-elle compatible avec la fondation nourricière de l’agriculture ? » Selon lui, les craintes sur les menaces que ferait peser l’expansion de la production de bioéthanol et de biodiesel sur la sécurité alimentaire mondiale sont exagérées. La hausse des prix alimentaires depuis le milieu des années 2000, causée partiellement par les biocarburants, n’a pas empêché le recul de la faim dans les pays en développement.
05/05/2015
Les perspectives de hausse de la consommation de bioéthanol relancées dans l’UE
Après trois ans d’incertitude, le Parlement européen a décidé le 28 avril de porter à 7 % en énergie la contribution des biocarburants de première génération (issus de cultures alimentaires riches en amidon, sucres et huiles et de cultures produites à des fins énergétiques sur les terres agricoles) dans l’objectif de 10 % d’énergie renouvelable dans les transports en 2020. C’est une victoire pour le secteur des biocarburants français et européen car la Commission européenne avait initialement proposé 5 % et le parlement européen 6 %.
02/03/2015
Des avancées positives pour les biocarburants à Paris et à Bruxelles
Les débats reprennent autour des biocarburants. En France, le Sénat a examiné la loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Il en ressort un texte faisant état de deux avancées significatives pour les biocarburants. D’une part, les débats ont débouché sur l’inscription dans le texte de loi d’un sous-objectif de 15 % d’énergies renouvelables dans les transports à l’horizon 2030, qui vient compléter l’objectif plus général de 32 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français à cet horizon.
17/02/2015
Interview d’Alain Jeanroy, directeur général de la CGB
« Il est urgent de clarifier le cadre réglementaire sur les énergies renouvelables » Dans la perspective de la Conférence sur le climat de Paris 2015 (dite COP21) qui se déroulera en novembre, quel rôle peuvent jouer les biocarburants ? Avec 14,3 % des émissions mondiales en 2010, les transports sont un des principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Ces émissions vont en augmentant avec le développement économique. Le Giec prévoit un doublement au niveau mondial d’ici à 2050. D’ailleurs, les chiffres sont bien plus élevés en Europe. La part des transports dans les émissions de GES s’élève à 24 % en Union Européenne, et dépasse même 27 % en France, ce qui fait de ce secteur le premier émetteur de notre économie. Alors oui, les biocarburants ont un réel rôle à jouer.
11/02/2015
L’éthanol carburant séduit de plus en plus
L’année 2014 a connu une croissance notable de la consommation de SP95-E10 et de Superéthanol E85. La part de marché de l’essence SP95-E10 contenant jusqu’à 10 % de bioéthanol atteint 32 % en 2014, selon la collective du bioéthanol. Elle a gagné 3 points en un an sur un marché des essences qui stagne pour la première fois en France depuis très longtemps alors qu’il baissait année après année. La consommation française de SP95-E10 a augmenté de 10 % en 2014 et le nombre de stations-service le distribuant a augmenté de 400 pour atteindre 5 000 au total réparties sur tout le territoire. Désormais, 54 % des stations distribuant plus de 500 m3 de carburant par an, proposent du SP95-E10.
25/06/2014
15% de biocarburants dans les transports en 2030
Dans la future loi de transition énergétique (LTE), «une place importante» sera donnée aux biocarburants, a indiqué Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, le 1er juillet à Paris, lors de l’ouverture du colloque national biomasse. La ministre a présenté à cette occasion sa stratégie pour les énergies renouvelables (ENR), avec d’un côté, l’objectif national de 23% d’ENR en 2020 dans le cadre du paquet européen Energie-Climat, «qui confère à la biomasse la plus grande part des objectifs de développement des ENR» et de l’autre, le projet de LTE, présenté le 18 juin, prévoit un objectif de 32% d’ENR dans le mix français à horizon 2030. Soit à horizon 2030, 15% de biocarburants, 38% de chaleur renouvelable et autour de10% de biogaz injecté dans le réseau, a précisé Ségolène Royal.    
18/12/2013
Une taxation injustifiable du CO2 des énergies renouvelables
Au cours de la nouvelle lecture du projet de Loi de finances pour 2014, l’Assemblée nationale, suivant l’avis du gouvernement, a refusé de sortir le CO2 des énergies renouvelables produites à partir de biomasse du périmètre de la Contribution Climat Energie (CCE). Dans un communiqué commun daté du 17 décembre, les producteurs de maïs (AGPM), de blé (AGPB) et de betteraves (CGB) estiment que « cette orientation est inacceptable et incompréhensible : elle constitue un non-sens du point de vue de la fiscalité écologique et est totalement incohérente vis-à-vis de la réglementation européenne en vigueur. »
14/11/2013
Les Français convaincus par les atouts du bioéthanol
Selon le baromètre IPSOS d’octobre 2013, 75 % des Français estiment que le développement du bioéthanol doit constituer une priorité pour la France en matière d’environnement dans les années à venir. Ce chiffre est en augmentation de 6 points par rapport à 2012. Les français sont également plus nombreux (73 % ; + 7 points) à juger que la production de bioéthanol permet à la France de réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole. De même, 72 % des Français sont convaincus du réel atout du bioéthanol produit à partir de matières agricoles françaises pour le développement de l’économie nationale.

23/09/2013
Le Superéthanol E85 a le vent en poupe

La consommation record de Superéthanol, l’ouverture de nouvelles stations-service et le lancement de la Ford Focus Flexifuel montrent de l’E 85 répond à la demande croissante des automobilistes pour un carburant plus vert et moins cher. Dans un contexte de prix des carburants élevés, en juillet 2013, les ventes de Superéthanol E85 ont atteint un nouveau record avec 7 643m3 vendus, soit une hausse de 11% en Janvier-Juillet 2013 par rapport à la même période en 2012. Ce carburant qui contient jusqu’à 85 % d’éthanol est disponible à 0,94 €/l en moyenne, soit une économie de plus de 20 € par plein de 50 litres.

13/09/2013
Le Parlement européen reporte les ILUC en 2020
Les députés européens ont voté, en session plénière le 12 septembre, le report en 2020 de mesures pour les biocarburants intégrant les changements indirects d’affectation des sols (ILUC ou CASI) et ont fixé à 6% le plafond des biocarburants de 1ère génération dans les transports. Il a manqué 1 voix à la rapporteure, Corinne Lepage, pour obtenir le mandat de négociation qu’elle voulait obtenir avec la Commission et le Conseil des ministres. Il n’y aura donc pas de trilogue sur le sujet et il reviendra aux 27 ministres européens de l’Environnement de voter le texte entériné par le Parlement.
12/07/2013
Le mode de calcul des ILUC contesté
Alors que les débats sont vifs autour de la notion de changement indirect d'affectation des sols (ILUC), Alexandre Gohin, chercheur à l’INRA de Rennes, a publié mi-juin sur le Web un article qui remet en cause les modèles utilisés sur l’évaluation de l’impact des ILUC provenant des biocarburants. Alexandre Gohin fait partie de l’équipe des chercheurs de l’INRA qui ont travaillé sur les ILUC du développement des biocarurants. Or il estime que l’ensemble des outils de modélisation utilisés dans les travaux actuels ne tiennent pas compte de l’augmentation des rendements agricoles. 
08/07/2013
La consommation d’éthanol au plus haut en France
La consommation d’éthanol en France est à son plus haut historique 
en 2012 à 8,27 Mhl, ce qui représente une hausse de 6,7 % par rapport à 2011 dans un contexte de baisse des ventes d’essence de près de 5 %. Le taux d’incorporation d’éthanol dans les essences est de 5,82 %, donc toujours inférieur à l’objectif européen des 7 %, ce qui implique le versement de la TGAP par les pétroliers (à hauteur de 156,8 M€).
 
21/06/2013
Un Airbus vole avec un carburant à base de sucre
Airbus, Air France, Safran et Total ont réalisé le 20 juin dernier, pour la première fois en Europe, un vol avec du biocarburant issu de canne à sucre. L'A321, qui a effectué un Toulouse-Le Bourget avait dans un de ses moteurs 10 % de farnésane. Ce biocarburant, mis au point par Total et la start-up américaine Amyris, transforme le sucre en molécule (le farnésène), puis en carburant (le farnésane) via des microorganismes qui agissent durant la fermentation. Total espère une certification du farnésane d'ici la fin de l'année, pour qu'en 2014, peut-être, certains avions commerciaux puissent voler avec du sucre. Lors du Paris Toulouse, le vol a consommé moins d'une tonne de sucre !
 
11/01/2013
Le COPA-COGECA contre le plafonnement à 5% de l’incorporation

Le COPA-COGECA (1) a demandé à la Commission européenne la suppression du plafonnement à 5% de l’incorporation des biocarburants dans les carburants, dans le cadre d’un document plus général concernant la politique de l’UE sur les biocarburants. Dans ce document entériné le 10 janvier dernier, le COPA et le COGECA affirment que l’objectif existant de 10% de sources d’énergie renouvelables dans le transport «reste réaliste en raison des gains de productivité et des hausses de rendement agricole. Les biocarburants conventionnels d’aujourd’hui garantissent la complémentarité entre la fourchette et la pompe.

18/09/2012
L’éthanol au Mondial de l’Automobile 2012
La filière du bioéthanol sera présente pour la quatrième fois consécutive, au Mondial de l’Automobile, du 29 septembre au 14  octobre (Hall 2-1 stand 201).
Conçue comme une véritable aire d’autoroute, le stand accueillera les visiteurs pour une pause informative et ludique.Tous les atouts du SP95-E10 (qui contient jusqu’à 10 % de bioéthanol)  et du Superéthanol E85 seront présentés, à commencer par les aspects économiques et environnementaux.
14/09/2012
Une bactérie de Deinove produit du bioéthanol de 2ème génération
La société Deinove a annoncé, dans le cadre du programme Deinol, être parvenu à isoler et optimiser une souche de bactérie déinocoque capable de produire de l’éthanol à partir d’une biomasse végétale industrielle à base de blé. « Avec un titre en alcool supérieur à 3%, Deinol dépasse le seuil fixé pour cette étape à visée de preuve du concept », explique un communiqué. L’intérêt des bactéries déinocoques, c’est qu’elles peuvent dégrader les déchets verts complexes en sucres simples puis les convertir en éthanol, le tout en une seule opération et sans additif (de type enzymes, levures, antibiotiques ou antiseptiques).
12/09/2012
L’UE s’apprête à revoir sa stratégie sur les biocarburants
L’UE s’apprête à revoir sa stratégie énergétique tandis que le gouvernement entend faire une pause dans le développement des biocarburants. Un texte circule en effet dans les services de la Commission européenne qui modifierait les deux directives communautaires sur les énergies renouvelables et sur la qualité des carburants pour prendre en compte les aspects changement indirect d’affectation des sols (CASi).
« Précédent Suivant »