Autres sous-produits

La mélasse

La mélasse est l'égout de sucrerie qui subsiste après la cristallisation de 3ème jet. Elle peut provenir de la sucrerie de betterave, de la sucrerie de canne ou de la raffinerie.

La mélasse, comme la pulpe, est donc un sous-produit de sucrerie.

Bien qu'elle puisse constituer un excellent aliment pour le bétail, elle n'est pas, contrairement à la pulpe, reprise par les planteurs et sa propriété est définitivement acquise à l'industriel.

Il s'agit, par conséquent, d'une marchandise qui, selon le cas, est utilisée au niveau de l'usine elle-même (production d'alcool, adjonction à de la pulpe) ou fait l'objet d'un commerce national et même international.

Il s'agit d'une matière qui contient environ la moitié de son poids en saccharose, celui-ci étant toutefois (sauf traitement spécial) non cristallisable en raison des impuretés qu'il contient.

Il faut distinguer la mélasse de canne, qui représente près de 95 % des importations de mélasses dans l'Union européenne et dont la destination principale est l'alimentation animale.
La mélasse de canne a une forte appétence due à l'odeur et contient généralement plus de sucre que la mélasse de betterave (53 à 54 %).
Elle constitue un complément de choix pour l'urée non protéique assimilable par les ruminants et entre dans la composition des aliments liquides. Enfin, elle permet de faire absorber aux animaux des fourrages de médiocre qualité.
La mélasse de betterave est légèrement moins riche en sucre (48 %), elle est moins appétente que la mélasse de canne.



Haut de page