Autres sous-produits

Le saccharose

Utilisations directes
Parmi les utilisations non alimentaires du sucre, on compte :
• ciments et bétons (l'incorporation de sucre retarde la prise),
• moules et noyaux de fonderie (pendant que le métal se solidifie, le sucre fond puis brûle, libérant des interstices qui permettent de dégager la pièce moulée),
• tabac (maintien d'un taux d'humidité satisfaisant),
• produits phytosanitaires (rôle attractif sur les insectes),
• colles (emploi comme additif),
• réduction des ions métalliques (exemple argenture des glaces),
• cuirs (préparation de la liqueur de tannage)…

Outre son emploi pour l'industrie, il est apparu que le sucre pourrait être utilisé en médecine et chirurgie : le sucre est un antiseptique naturel, susceptible de remplacer en certaines occasions les dérivés antibiotiques.


Sucrochimie

Le saccharose, matière première pour l'industrie chimique, peut donner lieu à deux sortes de transformations :
• il peut faire l'objet d'une dégradation (en éléments simples) soit par des substances chimiques, soit par des actions physiques, soit par des micro-organismes,
• il peut être mis en présence d'autres substances en vue de susciter des réactions chimiques.

Par ces procédés, on peut obtenir de nombreux dérivés, les réactions chimiques en particulier ouvrant de larges possibilités.
On estime qu'au stade du laboratoire quelque 10 000 dérivés du saccharose ont été mis au point et que plus de 500 brevets ont été pris concernant l'utilisation de cette matière première.

A noter toutefois que, dans la pratique, seuls un peu plus d'une centaine de dérivés bien définis ont fait l'objet de recherches en vue d'un éventuel développement.
Les produits ainsi mis au point ont des usages très divers notamment :
• additifs pour l'alimentation humaine ou animale,
• composants de produits pharmaceutiques ou cosmétiques,
• tensioactifs (notamment détergents), améliorants de viscosité,
• matières plastiques, composants de résine, plastifiants,
• matières premières pour peintures et vernis, colles, produits diélectriques, pesticides.

 


Biotechnologie

Les biotechnologies cherchent à tirer parti des propriétés :
• des micro-organismes,
• des cellules animales et végétales,
• des constituants cellulaires et en particulier des enzymes.

Les applications intéressent l'agriculture, l'industrie, l'énergie, la santé et l'environnement.
L'emploi des micro-organismes (bactéries, levures, moisissures) pour transformer les matières végétales ou animales est ancienne : transformation du jus de raisin en vin, de lait en fromage ou levain de pâte à pain.
Les micro-organismes sécrètent des enzymes qui agissent sur la matière biologique, par fermentation.
 
Le saccharose, matière première pour les biotechnologies
L'emploi de saccharose comme substrat de fermentations est déjà ancien.
En effet, il y a longtemps que le sucre contenu dans la mélasse sert de base à des industries telles que la distillerie ou la fabrication de levure boulangère.

 

Au cours des dernières années, ces utilisations se sont multipliées, la mélasse étant utilisée pour la fabrication :
• de produits pharmaceutiques tels que vitamines et antibiotiques,
• d'acides aminés, notamment acide glutamique et lysine,
• d'acides organiques, en particulier acide citrique et acide acétique,
• d'enzymes industrielles,
• de différents produits tels que des gommes ou des additifs divers.



Haut de page